Lauréats 2017 : que sont-ils devenus ?

En novembre 2017, seize projets made In-Seine-Saint-Denis étaient primés et se partageaient une enveloppe de 100 000 euros pour développer leurs projets. Trois lauréats de ce premier appel à projets du « In » nous donnent le tempo de leurs réalisations.

Rapid, doucement mais sûrement

Installation d’une plateforme de tri et de valorisation d’invendus alimentaires, création d’un espace partagé de production culinaire, insertion professionnelle, animations d’ateliers anti-gaspi, c’est toute l’ambition du projet piloté par R.A.P.I.D à Pierrefitte-sur-Seine qui se met doucement et sûrement en place comme l’explique Khalil Zebian, le coordonnateur du projet : 

« Depuis novembre et la remise des prix de l’appel à projets du In-Seine-Saint-Denis, on a dans un premier temps mis en place notre projet de tiers-lieu dans l’ancien restaurant municipal de la ville de Pierrefitte. Le lieu que nous avons inauguré le 2 février est situé à deux pas de la Mairie et il est ouvert aussi bien aux particuliers, qu’aux associations ou aux co-workers dans le domaine de la restauration.  L’idée, c’est que l’endroit bénéficie aux Pierrefittois qui voudront organiser un évènement festif ou bien aux micro-entrepreneurs de la restauration. Ensuite, lorsque nous aurons finalisé notre action de valorisation des invendus alimentaires des supermarchés, nous pourrons utiliser le lieu pour proposer des repas à bas prix. Sur ce volet, nous bouclons l’étude de faisabilité financière parce que notre objectif premier est de faire de l’insertion professionnelle, donc de créer des emplois. » 

Casa 93 fait école

A Saint-Ouen, Nadine Gonzales développe Casa 93, école d’insertion professionnelle par la mode, sans conditions de diplômes. La première promo planche actuellement sur la présentation de sa collection en juillet. Revue de détails avec Nadine Gonzales :

« Les débuts de l’école sont très intenses et nos 13 étudiants sélectionnés pour la seconde phase de la formation CASA93 qui a commencé en début d’année travaillent avec l’objectif de présenter leur première collection collective : ce sera le 10 juillet prochain. Sur un plan concret, nous avons pu nous équiper en informatique avec l’aide des 8000 euros de l’appel à projets du In, mais aussi investir dans l’achat de machines à coudre pour nos ateliers de couture d’appoint. Ce qui est aussi très positif c’est que nous avons multiplié les collaborations comme avec l’École de la chambre syndicale de la couture parisienne qui va nous aider à faire émerger nos talents. Localement, nous travaillons aussi à Saint-Ouen avec le Studio de Crécy qui travaille dans le domaine du design textile. Et puis, nous avançons aussi aux côtés de l’association Mode Estime à l’Ile-Saint-Denis, un autre ambassadeur du In pour réaliser nos coupes de tissus les plus techniques. En résumé, Casa 93 avance bien et on le doit aussi au fait que le 93 est un territoire hyper-dynamique. »

http://www.casa93.fr/

Ca tourne pour Quatre-vingt-treize !

Quand trois bloggeurs (Wael Sghaier, Pierre Villetard et Marion Camisuli) en pointe sur l’actualité de la Seine-Saint-Denis s’associent, cela donne Quatre-vingt-treize, une newsletter vidéo qui partira à la découverte des facettes cachées du département. La parole à Marion Camisuli, « captée » entre deux tournages :

« Ce qu’on veut, c’est lancer notre newsletter vidéo sur la Seine-Saint-Denis avant l’été… Alors, on s’est d’abord équipés avec des smartphones pour filmer, des cartes-mémoires, des logiciels de montage aussi… Ensuite, on a commencé à emmagasiner pas mal d’images cet hiver pour avoir un peu de stock lors de notre lancement officiel. On travaille sur un format de vidéos le plus dynamique possible, de deux minutes maximum pour aller à la découverte de ce qui fait la Seine-Saint-Denis. Récemment, j’ai par exemple été à la rencontre du fondateur du restaurant les Pianos à Montreuil qui a pris ses quartiers dans l’ancienne usine des pianos Klein. Nous sommes aussi allés à la rencontre d’Umà à Pantin qui fabrique du thé et des infusions en coopérant avec des coopératives agricoles en Inde, à Madagascar ou en Afrique. Et à côté de cela, on continue de se former au montage et on lance aussi un appel aux ambassadeurs qui voudraient devenir des contributeurs vidéo ! »

Si vous souhaitez postuler à l’appel à projets 2018 c’est par ici: http://qualif.inseinesaintdenis.fr/appel-a-projets-in-seine-saint-denis-2018-2/

Frédéric Haxo

Partager sur les réseaux sociaux